Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
22 septembre 2012 6 22 /09 /septembre /2012 17:46

Après Dole, un nouveau cercle de silence a vu le jour à Poligny début Juillet. Les cercles de silence sont nés pour lutter contre les centre de rétention administrative, trouver des solutions grâce aux associations quand des personnes risquent d’être expulsées et nous voulons que chaque personne fuyant quelquefois leurs pays soit accueillie dans notre beau pays des droits de l’homme.

Le cercle de silence de Poligny a lieu le deuxième samedi du mois IMAG0360.jpg Pour ce troisième cercle de silence une vingtaine de personnes s’étaient mis en cercle au dessus de la grande rue à l’intersection de la rue Hyacinthe Friant avecv en face le lycée portant ce nom. Un tableau et une bougie ont été mis au centre IMAG0362.jpg.Pendant une heure les personnes restent immobiles et à tout moment des gens s’installent dans le cercle. Pendant ce temps là j’ai écrit quelques lignes et pris des photos. Le cercle de silence s’est terminé à 11h00. Ensuite discussion et retour à Chamole pour le repas.

 

 

 

Repost 0
5 septembre 2012 3 05 /09 /septembre /2012 09:32

Cela faisait un moment que je préparais activement le campement. Avec Adeline on avait fait une réunion pour savoir ce qu’on allait manger, on avait monté les tentes données par Marcel Daval aujourd’hui décédé et on avait choisi plusieurs animations pendant la semaine (Ballade dans le village de Bonnefontaine ou Mirebel, visite d’une coopérative fromagère, visite de Baume les Messieurs avec les grottes, Ballade des pierres sèches à la Marre et sentier Karstique à Besain).

Courant Juillet je partais donc en repérage des différentes animations. Pour le jour du 14 Juillet je partais donc en repérage à Bonnefontaine. Après conseil je partais donc à pied direction Mirebel. A Mirebel je montais à l’église et ensuite au point de vue avec une vierge situé sur la côte de l’heute. Là un panorama magnifique sur la les villages entre Pont du Navoy et le lac de Chalain, vue sur le lac de Chalain et les montagnes derrière, vue sur le village de Mirebel

  Village de Mirebel Je reprends le sentier qui m’emmène à l’ancien château féodal Ruine du chateau féodal de Mirebel

et je le continue à l’intérieur du bois avec de nombreux trous d’eaux dans les ornières pour arriver au hameau du Patouillet. En fin d’après midi j’étais de retour à Bonnefontaine et je revois Véronique et son amie Nicole la gardienne de la maison des sœurs dominicaines qui avaient terminé de balayer l’église. Vers 18H30 je reprenais le chemin de la Vermillière qui m’emmène à la route menant à Crotenay ou Pont du Navoy pour voir le sentier ou débutaient d’autres ballades et je rentrais chez moi.

Le lendemain  Juillet je repartais au sentier Karstique de Besain. J’arrivais au parking en début d’après midi le temps n’était pas franchement beau il risquait de pleuvoir à tout moment. La ballade se fait en deux parties. Dans le bois je vois des gros blocs de calcaires au niveau sol , quelquefois des cailloux ressemblant à des têtes d’animaux des grands cratères dans le bois dus à l’érosion. Pendant la deuxième partie l’orage est venu perturber ma ballade et il se mit à pleuvoir par intermittence. La dernière partie de la ballade c’est le grotte de Bilbao il faut être équipé de lampes torches car à l’intérieur c’est la nuit. Après l’entrée difficile dans la grotte j’accède aux différentes salles avec une énorme stalagmite. Fin de la ballade et je rencontre deux jeunes couples et leurs enfants et je les aide à accéder à la grotte. Retour voiture et je repars chez mes amis à Ilay.

Fin de la première semaine de repérage. Vivement la semaine prochaine pour les autres ballades, une aura lieu dans le plus bel endroit dans le jura en l’occurrence Baume les Messieurs

Le Weekend d’après donc le samedi 21 Juillet je partais donc de bonne heure pour une randonnée et j’arrivais à 9 heures du mat au parking de l’église de Granges sur Baume. Petit tour rapide au belvédère et je démarrais ma randonnée. Je traverse le village et dans les dernières maisons je prends la destination « chemin des laves » et j’arrive au hameau de la Pérouse  DSCF0063

situé non loin de l’église de Baume les Messieurs DSCF0067et ensuite j’emprunte la route en face du camping de Baume les messieurs et je passe devant le parking prévu pour les randonneurs et j’arrive à Baume les Messieurs. Mon itinéraire ensuite me fait passer par les échelles de Sermu DSCF0074c'est-à-dire un escalier très raide montant sur le plateau permettant de passer à une altitude supérieure de 150 m en 800 m et c’est vrai le sentier au début passe vers des éboulis et il devient ensuite très difficile à cause du dénivelé et il faut s’arrêter de temps en temps pour pouvoir souffler ! Et dans ce sentier je rencontre d’autres promeneurs. Et nous d débarquons enfin vers un pré. Eux ils choisissent un autre sentier et nous nous séparons à ce moment là. Je continue le pré qui surplombe la falaise et j’arrive au hameau de Sermu. Je reprends la route et je discute avec des gens habitant le hameau. A la fin de la matinée je suis au belvédère de Crançot avec une vue magnifique sur Baume les Messieurs  DSCF0084et sur les cascades. Je descends donc aux cascades par les échelles de Crançot. Arrivé au chalet je monte faire des photos de l’entrée des grottes DSCF0089et je descend à la cascade pour trouver un endroit ombragé pour piqueniquer. Vers midi je mange et après je fais un brin de sieste avant de repartir continuer ma randonnée vers 13 heures. La randonnée se poursuit le long du ruisseau le Dard avec au début une ravissante cascade DSCF0097 et une demi-heure plus tard j’arrive à une chapelle dans Baume les messieurs DSCF0099. Dans le village je rejoins ce qui fait le charme du village L’abbaye de Cluny du 9ème siècleDSCF0103 photos prises pendant le campement 081.

Je décidais de prendre un nouveau sentier juste derrière l’abbaye pour remonter à Granges sur Baume. De nouveau grande difficulté car le sentier est très étroit et abrupte longeant la toute et à sa droite le talus avec les arbres et j’arrive enfin une demi-heure plus tard sur la route de Granges Sur Baume. J’emprunte la route et je suis de retour au village et je trouve que je n’ai pas assez marché. Je repars donc pour une nouvelle randonnée non indiquée sur les guides mais connue des gens du village «  les cabanes de bergers de Granges sur Baume ». Les cabanes se trouvent à 3 km de ce lieu. Au début je ne trouve que 2 cabanes et ensuite grâce à une personne je reprends un autre chemin dans le bois et je trouve d’autres cabanes. Ensuite je retourne au village et je rends visite à des personnes de ma famille. Je reviens à ma voiture et en fin de journée je vais à la croix  Suchot DSCF0116surplombant Baume les Messieurs. Je suis de retour chez moi vers 18h30.

 

Le lendemain Dimanche 22 Juillet je repartais repérer la dernière randonnée : Le sentier des pierres sèches à la Marre en après midi. J’arrivais donc dans le village et je suis les pancartes indiquant la randonnée. A 1 km500 de la Marre il t avait des voitures le long de la route et je devinais que c’était l’endroit du parking et je suis le petit chemin indiqué. La balisage des cabanes est bien indiqué et le long du sentier je découvre des cabanes  grâce à des écriteaux et aux explicationsDSCF0005-copie-1DSCF0004    DSCF0008 la deuxième est plus impressionnante car le couloir est courbé. Traversée d’un pré et je me retrouve de nouveau sur un sentier caillouteux qui rejoint le hameau de Chamois Boivin. A quelques mètres de là un nouvel écriteau nous indique un belvédère et l’explication des reculées du jura DSCF0012  DSCF0014-copie-1 (vue sur Blois sur seille). Je continue le sentier et j’arrive au hameau où il y a de nouveau un belvédère donnant sur le village de Blois sur Saille  DSCF0018 et il y a aussi un monte lait qui servait à emmener le lait du plateau à la fromagerie. Je reprends l’indication de retour du village de la Marre et sur la route non loin du parking il y a de nouveau deux cabanes de bergers DSCF0023  DSCF0025. Retour à Chamole ensuite.

 

Conclusion : Le repérage des randonnées m’ont permis de savoir où j’allais de faire réellement du sport (marche) sur des sentiers plats ou accidentés avec un fort dénivelé. Je me suis réellement senti dans mon élément et j’admire en même temps ce qu’il y a de beau la nature . Pendant mon excursion j’ai rencontré d’autres randonneurs j’ai discuté avec eux et aussi avec des gens des villages traversés. Grâce à cela je pourrai donc emmener mes amis aux animations proposées pendant le campement qui aura lieu du 5 au 10 Aout 2012.

 

Le campement PPH débuta le premier Weekend d’Août. Avec Adeline le samedi 4 Août on fit le plus gros des courses à Lidl et Intermarché de Poligny. En fin de matinée les coffres étant remplis on décida de tout emmener les courses et les légumes à la maison de Bonnefontaine ainsi que les tentes. Déchargement. J’invitais Adeline à venir manger chez moi. Après le repas Adeline est repartie elle devait récupérer Samuel à Pontarlier. Dans l’après midi je préparais donc mon sac pour le campement et Richard est venu me rendre mon matelas pneumatique. Départ Chamole vers 19 heures. J’étais à Dole chez Zabeth quarante minutes après. Repas chez Zabeth et télévision

Dimanche 5 Août

Lever vers 8 heures. Je récupère Cédric en premier, Raymond en second et en dernier Michel  vers 9 heures. Michel nous offrit le café et c’est le départ direction Le Fied. Nous sommes à l’église à 10h15 Adeline et d’autres amis arrivant en même temps. Adeline vient parler avec les deux prêtres du groupe PPH de notre venue à un campement à Bonnefontaine et elle posa la question si deux amis de la PPH  pouvaient servir. Il n’y a pas eu de problème. Messe avec les textes du jour et l’Evangile. La messe s’est terminée une heure plus tar. Départ ensuite pour Bonnefontaine. Jano et Béa étaient déjà sur place. Le premier repas était de style auberge espagnole chacun ayant apporté son piquenique pour partager. Il faisait beau on mangea dehors.

En après midi montage des tentes dans le jardin. En fin de journée baignade au domaine de Chalain sous un ciel menaçant. Passage à un belvédère à Chatillon avec vue sur les montagnes du Jura IMAG0308 Préparation du repas composé d’une omelette avec champignons de salade verte de camembert et de Yaourts aux fruits. Pendant le repas l’orage éclata et il se mit à pleuvoir. Coucher vers 23 heures sous la tente car il fallait se lever de bonne heure le lendemain matin car on devait visiter la coopérative fromagère de Plasne à 9 heures.

Lundi 6 Août

Je me lève vers 7h40 pour préparer le petit déjeuner avec Jean Marie les autres sont arrivés à tour de rôle. Départ à 8h50 direction la coopérative fromagère de Plasne. Nous mettons une blouse une charlotte et des plastiques sur les chaussures pour la visite. La visite commença à 9h05 l’animatrice expliqua dans la salle de fabrication les différentes étapes pour l’obtention du Comté. Le lait est d’abord récupéré chez les producteurs (agriculteurs) de la région proche avec un camion. Le lait ensuite est mais dans les énormes cuves en cuivre photos prises pendant le campement 002 Il est chauffé ensuite pendant 45 minutes et monté en puissance jusqu’’à 55°, il faut plus de deux heures pour y arriver. Pendant cette étape le lait forme d’un côté le petit lait (sérum) de l’autre le caillé (les grains) photos prises pendant le campement 012 le petit lait est récupéré  photos-prises-pendant-le-campement-011.jpg et vendu à des producteurs locaux. Le caillé est mis sous cloche photos-prises-pendant-le-campement-005.jpg et après il passe dans une presse photos-prises-pendant-le-campement-009.jpg A cette étape le fromager met des étiquettes (Jour de fabrication, le type de comté et la catégorie) photos-prises-pendant-le-campement-023.jpg.  Les meules de comté sont emmenées ensuite à la cave et doivent rester un minimum de 40 jours. photos-prises-pendant-le-campement-022.jpg  Les meules sont installées dans des étagères en épicéa selon le cahier des chargesphotos-prises-pendant-le-campement-024.jpg La coopérative fabrique deux sortes de fromage : Le comté et aussi le morbier beaucoup plus petit et dont on met de la poudre noire au milieu image de morbier. Les comtés et morbiers sont vendus aux différents affineurs (Entremont pour la coopérative, Rivoire et Juraflore..) et vendus ensuite dans le monde entier. De retour à l’accueil nous enlevons toutes les protections et une vidéo nous montre les différentes étapes de la fabrication avec la vache Gourmande photos-prises-pendant-le-campement-027.jpget c’est le moment de la dégustation (comté jeune, 9 mois 18 moi s et plus). Fin de la visite et achat de produits régionaux pour chacun (comté, mile, vin..). On décide d’aller faire un tour à la croix du Dan non loin de là avec vue sur Poligny la plaine et le plateau photos-prises-pendant-le-campement-031.jpg.Retour vers midi à Bonnefontaine. Préparation du repas. Repas composé d’une salade de tomates, du reste de la salade verte, de blanc de poulet à la crème avec des pates à l’eau de comté et en dessert des melons apportés par Jean Louis et Hortensia. En après midi départ pour Baume les Messieurs. Belvédère de Crançot  photos-prises-pendant-le-campement-034.jpg et ensuite descente à Baume les messieurs. Ila fallu s’arrêter le long de la route menant aux cascades car il ya beaucoup de monde. Achat des tickets pour la visite des grottes il fallait attendre 18 heures. Donc le groupe se dirigea vers la belle cascade photos-prises-pendant-le-campement-035.jpg et des photos ont été prises au pied de la cascade. On marcha un peu sur le sentier de randonnée à côté du ruisseau le Dard pour admirer ce qu’il y a de beau dans ce site magnifique photos-prises-pendant-le-campement-044.jpg  photos-prises-pendant-le-campement-045.jpg  photos-prises-pendant-le-campement-047.jpg  photos-prises-pendant-le-campement-050.jpg  photos-prises-pendant-le-campement-053.jpgVisite des grottes à 18 heures. Et nous entrons dans les différentes salles de 30 à 80 m et ses failles photos-prises-pendant-le-campement-060.jpg  photos-prises-pendant-le-campement-062.jpg  photos-prises-pendant-le-campement-064.jpgLe circuit passe dans les différentes salles avec la plus connue la salle du lac photos-prises-pendant-le-campement-068.jpgavec l’oreille d’éléphant photos-prises-pendant-le-campement-069.jpget quelquefois de salles donnant le frisson photos-prises-pendant-le-campement-073.jpg  photos-prises-pendant-le-campement-074.jpg  photos-prises-pendant-le-campement-076.jpg. Les visites se succèdent toutes les demi heures. A la sortie les gens étaient émerveillés de cette grotte grâce aux jeux féériques des différentes lumières. Fin de la visite et retour dans le village où on visite l’abbaye de Cluny du 9ème siècle photos-prises-pendant-le-campement-080.jpg  photos-prises-pendant-le-campement-082.jpg  photos-prises-pendant-le-campement-086.jpg.  Retour fort tard à Bonnefontaine. Préparation du repas. Repas avec crudités charcuterie et crêpes sucrées.

Mardi 7 Août

 

Après le petit déjeuner je partais avec un petit groupe  marcher un peu. Après la traversée du village on prit la direction de la source photos-prises-pendant-le-campement-088.jpg et ensuite le bois où d’autres randonneurs se baladaient. Le petit sentier nous conduisit au hameau du Patouillet et retour ensuite à Bonnefontaine. Je partais en course avec Raymond et Cédric à Poligny en passant d’abord récupérer le pain à la boulangerie du village d’à côté La Marre . Pendant ce temps là les autres préparaient le repas de midi. Pendant le repas Rachel et ses enfants nous rejoignaient  et on décidait d’aller marcher vers le lac de Chalain. Départ de la ballade du belvédère du lac de Chalain surplombant le domaine photos-prises-pendant-le-campement-089.jpg  en prenant le petit sentier balisé jaune sur la droite. Peu de temps après on s’aperçut qu’on s’était trompé  et on fit demi-tour. Notre animateur pur notre ballade c’était Patrick il avait décidé de mettre Jean Marie devant pour le rythme de la ballade. Le sentier surplombe les roches du lac de Chalaiin et notre première halte était le belvédère de la frate  qui montre la plage du domaine de Chalain photos-prises-pendant-le-campement-092.jpg; continuation du sentier jusqu’au Belvédère sur la roche situé sur le milieu du lac et nous arrivons sur la route que les voitures empruntent pour aller au domaine. Peu de temps après  les barrières de péage pour le domaine. La ballade se poursuit  par le sentier caillouteux longeant le lac juste en dessous de la route. Pour une fois j’étais dans les derniers et j’attendais que les derniers (Rachel et Adeline) arrivent. Les autres sont déjà sur la plage du domaine. Après je remonte récupérer ma voiture avec Julien pour venir chercher Rachel et Adeline et les emmener à leur voiture. La montée au domaine était dure car grand dénivelé. De retour au domaine je récupérais Rachel et Adeline  et après les autres qui étaient dans ma voiture. Nous sommes arrivés à Bonnefontaine vers 20h30. Repas et coucher sous les tentes vers 23 heures.

Mercredi 8 Août

 

Après le petit déjeuner il y avait du boulot il fallait préparer tout le repas de midi car on avait invité beaucoup d’amis. Au programme Epluchage des légumes et des fruits préparation de la pâte brisée pour faite des tartes des quiches, allumer le feu, cuisson des saucisses et merguez. Nos Hôtes sont arrivés à plus de midi (Richard, Elisabeth sœur de Lulu Laurent et Monique d’Ilay Jano et Béa). En début d’après midi visite aussi de la famille Girard les parents de Julien mais aussi Madame Massée et sa fille handicapée nanou.

L’après midi l’animation proposée c’était le sentier des pierres sèches à la Marre. Départ pour la ballade vers 16 Heures direction la marre. Début de la randonnée avec les deux premières cabanes. Les enfants étaient ravis de rentrer dans les cabanes ainsi que les adultes. Ensuite les deux belvédères  photos prises pendant le campement 106  photos-prises-pendant-le-campement-108.jpg et pour finir les deux autres cabanes non loin du parking. Retour 18h30 à Bonnefontaine. Préparation du repas, repas composé de Sauté de porc avec pommes de terre et carottes, fromage et tarte.

Jeudi 9 Août

 

Après le petit déjeuner il fallait préparer le repas de midi et soir car cet après midi on doit aller au sentier Karstique à Besain et ensuite au lac de Chalain et le repas de ce soir une moussaka proposé par moi demande beaucoup de travail. Donc je commençais la moussaka. Il fallait déjà frire les tranches d’aubergine mais celles-ci très épaisses ont eu du mal de frire et en plus elles étaient gorgées d’huile. J’ai dû arrêter le travail et continuer le travail avec Hortensia cet après midi. Il fallait vite manger car on avait rendez-vous an sentier karstique en début d’après midi. Nous sommes arrivés à l’heure au sentier karstique. Adeline nous avait prévenus qu’on aurait le guide Jano. Sur place Jano et un autre étaient là, Jano est celui qui a créé le sentier karstique. Pendant le parcours Jano nous expliqua ce que c’est le Karst : c’est l’aboutissement de l’érosion de l’eau ruisselant sur des roches calcaires. En surface cela donne des morceaux de calcaire qu’il faut parfois enjamber ou passer entre photos-prises-pendant-le-campement-128.jpg  DSCF0042.jpg. Les roches calcaires ont quelquefois des formes originales, Jano dessina dans ces formes des animaux pour que le parcours soit ludique et amusant pour les enfants. photos-prises-pendant-le-campement-119.jpg  photos-prises-pendant-le-campement-130.jpg  photos-prises-pendant-le-campement-133.jpg  photos-prises-pendant-le-campement-134.jpg  photos-prises-pendant-le-campement-137.jpg Jano expliqua beaucoup de termes en lien avec le Karst comme le Lapiaz qui est la roche calcaire avec l’érosion ; La doline qui est un effondrement à l’intérieur de la forêt photos-prises-pendant-le-campement-120.jpg  photos-prises-pendant-le-campement-121.jpg  photos-prises-pendant-le-campement-125.jpg  mais aussi une très belle doline avec arches photos-prises-pendant-le-campement-129.jpg ; Une lésine qui est une petite fissure étroite photos-prises-pendant-le-campement-122.jpg  photos-prises-pendant-le-campement-124.jpg. Dans le parcours il faut suivre la pancarte Cro-cro DSCF0019-copie-1.jpg pour  ne pas se perdre et nous arrivons à la fontaine à coupot. Jano sépara le groupe en deux et chaque groupe visita cette fontaine. On y accède par des petites marches en pierre. Les moines l’hiver venaient dans celle-ci  pour y récupérer de la glace. A l’intérieur aussi la seule source où vivent des crevettes aveugles dites troglobies crevette-aveugle.gif  DSCF0008-copie-1.jpg mais aussi de nombreuses cavités style grotte DSCF0022  photos-prises-pendant-le-campement-138.jpg et pour finir le parcours la grotte de Bilbao avec plusieurs salles  se trouvant dans le noir. Pour y aller prévoir une lampe de poche. Et nous entrons das cette grotte pour visiter les salles magnifiques ayant quelquefois un accès restreient. A l’intérieur la plus grosse stalagmite du jura  photos-prises-pendant-le-campement-141.jpg  photos-prises-pendant-le-campement-142.jpgDSCF0052.jpg  DSCF0056.jpg  photos prises pendant le campement 144. Jano faisant partie d’une chorale chanta plusieurs chansons à l’intérieur pour nous faire entendre la résonnance. A la sortie de la grotte de nouveau Jano les enfants et les adultes chantèrent quelques chansons et on reprit le chemin du parking. Ensuite départ pour le lac de Chalain. Baignade au domaine et je voulais partir vite pour faire la moussaka. Je suis parti le premier avec d’autres amis. A Bonnefontaine avec Hortensia et Jean louis on continua la moussaka . Les aubergines ont été cuites à l’eau, les biftecks ont été cuits au barbecue et je faisais la sauce blanche. Les autres sont arrivés après. Préparation de la moussaka dans des plats à gratin : Au fond des aubergines ensuite la viande hachée de nouveau une tranche d’aubergine et pour finir la sauce blanche avec le fromage râpé pour gratiner. Cuisson pendant plus d’une demi-heure. Pendant ce temps on commença à manger l’entrée et la moussaka arriva. La moussaka a eu beaucoup de succès car tous les plats ont été mangés. Après le repas on improvisa une veillée vers le feu et on chanta quelques chansons avant d’aller faire dodo.

Vendredi 10 Août

 

C’est le dernier jour du campement. Après le petit déjeuner à 10 heures on visita l’église de Bonnefontaine avec une habitante du village. L’église a comme protectrice la Vierge Marie. Au fond de l’église Dans le retable au milieu un tableau de Marie montant au ciel avec sur les côtés deux évêques jurassiens Saint Claude et Saint Lupicin photos-prises-pendant-le-campement-156.jpg , dans une allée derrière l’autel un tableau de la vierge marie tenant l’enfant Jésus photos-prises-pendant-le-campement-154.jpg et à l’entrée une belle statue jaune de la Vierge Marie photos-prises-pendant-le-campement-158.jpg. La visite se termina une heure plus tard. Zabeth est arrivée pendant la visite. Ensuite préparation du repas et on commença à démonter les tentes pour les faire sécher. Repas avec Zabeth la famille de Rachel  Jano et Béa. On fêta la Saint Laurent avec un jus de pomme comme apéro. Repas, vaisselle. Rangement des tentes pour un groupe rangement de la maison pour d’autres. Et le travail fut terminé à 16h00. Adeline est reparti avec Julien et des courses Zabeth ramena les amis de Dole et alentours ainsi que leurs bagages. Moi je ramenais les tentes JOC et de la nourriture. Avec ma voiture je ramenais Rachel chez elle à Blye et il fallait que je me dépêche car Zabeth et les amis m’attendaient chez moi. A Chamole on se désaltéra et ils sont repartis vers 18 heures

Conclusion

Le campement PPH du 05 au 10 Août fut une réussite. Pendant 6 jours il y eut de nombreuses animations sur le premier plateau, travail en commun pour préparer les repas faire la vaisselle et le rangement, accueil de nos amis pour un repas, baignade au lac de Chalain. Chacun a trouvé sa place au sein du groupe c’est çà l’essentiel. Le premier campement sans Lulu a tenu toutes ses promesses, Elisabeth la sœur de Lulu était émue de nous dire que tout ce que Lulu nous a institué cela se continue dans la durée. Merci à vous tous qui ont participé à ce campement et aussi aux personnes qui sont venues nous voir en toute amitié. Vivement l’année prochaine pour un nouveau campement !

 

 

 

 

 

  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by Babman - dans campement
commenter cet article
21 août 2012 2 21 /08 /août /2012 11:06

J’arrivais donc le 3 Juillet à l’école d’Aiglepierre vers 8h20, il faisait très beau. Julien Etienne et Romain étaient déjà là avec les ânes Grenouille (fille d’Isidore) et Lisette. L’institutrice Françoise expliqua ma ballade de la matinée et tous les enfants furent installés dans la charrette. Départ route de Pagnoz et dans le lotissement nous montons à la stabulation d’un jeune agriculteur Yannick David. L’institutrice Françoise expliqua comment se faisaient les différentes fenaisons avec le concours de Julien et Etienne. Petit tour ensuite vers l’enclos des petits veaux IMAG0157.jpg.

Visite ensuite de la salle de traite et de la laiterie et nous retournons ensuite à l’aire de jeux située vers la bibliothèque  pour un petit goûter. Vers 11h40 il fallait retourner à l’école car la matinée s’achevait. Passage dans le village et rencontre avec une amie ayant travaillé à l’école. Retour à l’école vers midi. Piquenique tiré du sac dans la cour de l’école avec les enfants quelques parents les institutrices.

Début d’après midi vers 14 heures c’était au tour des autres élèves d’aller en ballade avec  leur institutrice Elisabeth. Direction donc Marnoz. A Marnoz une partie des élèves jouaient à l’aie de jeux pendant que d’autres élèves visitaient leur nouvelle école à Marnoz avec Elisabeth. Ensuite tous ensemble nous avons eu droit à du théâtre avec les élèves de l’école. C’était très bien. Vers 16H00 il a fallu rentrer  à l’école en compagnie des deux ânes Grenouille et Lisette. Arrivée à l’école vers 16h30 fin des cours de l’année scolaire. Ensuite discussion avec les deux institutrices Françoise et Elisabeth où on se remémora les souvenirs des ballades aux pas des ânes avec Lulu mais aussi les souvenirs à l’école pour Romain Julien et Etienne. Je suis reparti vers 17h50 direction Dole où je retrouvais Elisabeth pour le repas

                                                                       Conclusion



Lulu avait dit lors de sa fête de départ (17 Mars) « Je pars pour le pèlerinage de ma vie à Bethléem mais je sais qu’ici dans le Jura tut ce que j’avais entrepris depuis de longues années se poursuivra ». Il avait raison. Grâce à Julien Etienne et Romain et au concours de l’association Floriane la ballade aux pas des ânes prévue en général en juin a bien eu lieu les derniers jours de l’année scolaire. Merci donc à tous les acteurs de cette ballade pour que ca continue dans le sillage de Lulu.

Repost 0
Published by Babman - dans divers
commenter cet article
10 juillet 2012 2 10 /07 /juillet /2012 17:29

Comme chaque année l’association Floriane organise un campement à Cogna pour les enfants et les adolescents du pays de Salins ne pouvant partir en vacance. Depuis de longues années grâce à Lulu je participe avec les animateurs Floriane à la réalisation du campement . Le campement se situe dans le pré d’un agriculteur Jean Paul Richard à Cogna non loin de Clairvaux de Lacs et donc il faut tout installer : Le coin cuisine, les tentes pour dormir, le marabout pour mettre le matériel.

Le montage du campement a eu lieu le 2 juin. Beaucoup d’animateurs Floriane avaient répondu présents. Le point de rendez vous c’était soit à 9 heures au rayon de soleil soit à 10h30 sur le terrain de Cogna. J’arrivais donc à 9h00 au rayon de soleil Christophe et son fils Ewan , Adrien, Nicolas Marie étaient là. On installa tout le matériel dans le master blanc (Tables, bancs, Piquets de tente, grille..). Ensuite départ pour Cogna. Arrivée à cogna à 10h45. Des amis de Floriane, Vincent la famille Droz Vincent sont arrivés quasiment en même temps que nous. Dans un premier temps on a enlevé tut ce qu’il y avait sous  les énormes blanches noires. Ensuite installation des armatures du marabout IMAG1418 et grâce à mon plan de l’an passé l’armature était prête en point de temps et vers 13h15 c’était le moment du repas, chacun ayant apporté son piquenique IMAG1419. Amélie la présidente de l’association avec Emma la fille de Christophe ainsi que Jean Luc sont arrivées au moment du repas. Il faisait un temps magnifique.

En début d’après midi reprise du travail : Installation des tentes, installation du matériel recouvert de la bâche noire sous l’armature du marabout  IMAG1423.jpg  IMAG1424.jpg ; Installation de la tente bibliothèque où a été entreposé aussi du matériel  IMAG1425.jpg et enfin le bras articulé au coin cuisine IMAG1426.jpg. Juste avant le premier campement une bâche noire sera installée sur ce bras pour servir d’abri au coin cuisine. Et vers 17 Heures le travail était terminé. Il restera encore un peu de boulot juste avant le campement  et si l’association Floriane a besoin de nous elle nous contactera. Tout le monde est reparti chez lui vers 17h15 et je repars avec les gens de Salins au rayon de Soleil. Nous sommes arrivés au rayon de Soleil à 18 heures et retour à Chamole vers 18h30.

Courant juin je reçois donc un mail d’Adrien le trésorier de l’association Floriane demandant des volontaires pour finir de monter le campement pour le 30 juin. Donc je répondais présent pour cette date.

Le 30 juin donc j’arrivais au Rayon de Soleil à 9 heures. Adrien et Julien sont arrivés en même temps ensemble. Les 3 on installa tout ce qui devait être monté dans nos voitures, les voitures étaient vraiment chargées. Nicolas et sa copine Camille sont arrivés de Pontarlier autour de 10 heures. Départ pour le terrain du campement. Deux jours auparavant la bûche noire avait été installée par Christophe et ses amis pompiers.  Quand nous sommes arrivés à Cogna le bras articulé ainsi que la bâche qui servent d’abri au coin cuisine étaient tombés. Que s’était-il passé ? On imagine que quelques heures après que la bâche fut installée, il y eut un violent orage, le vent s’est engouffré sous la bâche et a fait culbuter le bras articulé. Donc on remit  en état le coin cuisine. Ensuite installation de la toile du marabout. Mise en place des étagères dans le coin cuisine. Et c’était le moment du repas. Piquenique tiré du sac acheté par l’association Floriane. Début d’après midi mise en place de tout ce qu’il faut pour la cuisine (casseroles, poêles, couverts, assiettes, bols, faitout frigo..)Installation sous le marabout des tables, bancs, matériel divers, jeux pour enfants, outils. Installation d’un sur-toit d’une tente. Départ du campement vers 15 heures. Arrivée au rayon de soleil vers 16 heures. Rangement et retour à Chamole vers 17 heures. Julien et Adrien devaient retourner le vendredi 5 Juillet pour finir d’installer avant le premier campement qui débute le 9 Juillet. Le vendredi 5 Juillet je reçois un coup de téléphone d’amis qui me disent qu’il n’y a plus de tentes, ni de marabout ni le coin cuisine au campement. Je téléphone donc au propriétaire du terrain qui me dit ce qui s’est passé la veille. Le campement se trouve sur un terrain à proximité de la route entre Bonlieu et le début du village de Cogna. Beaucoup de véhicules passent chaque jour sur cette route. Un camion de fioul s’est renversé sur la route à proximité du terrain le fioul s’est répandu sur la route et dans le champ du campement. La préfecture a décidé de faire enlever toutes les tentes, le marabout et le coin cuisine pour pouvoir faire nettoyer le champ du propriétaire et Amélie Christophe le soir allèrent faire le travail d’enlevage des tentes et marabout. Le campement Floriane du début Juillet est annulé.

                                                                        Conclusion

C’était la dernière ligne droite avant le campement. Le campement a eu lieu en deux coups au cours du moi de Juin. Beaucoup d’animateurs avaient répondu présents pour ce campement. Il ne restait pas grand-chose à faire et patatras un accident est venu perturber le campement pour enfants et adolescents du pays de Salins. Espérons que le deuxième campement pourra avoir lieu. Et tout le monde est triste pour l’association Floriane qui fait tout son possible pour rendre heureux des personnes pauvres de notre temps.

 

 

Repost 0
Published by Babman - dans campement
commenter cet article
10 juillet 2012 2 10 /07 /juillet /2012 10:16

Journée du samedi 26 Mai 2012

Déjà la veille j’avais préparé mon sac pour partir en weekend à Lyon pour la confirmation d’Anne-Claire. Le samedi matin j’avais rendez vous à 9h30 vers chez les clarisses à Poligny. Adeline et son fils Rémy sont arrivés et départ avec ma voiture direction Lyon. On prit l’autoroute à la sortie de Poligny et une heure et demie plus tard nos arrivions chez les sœurs franciscaines à Lyon. Accueil chaleureux des sœurs on prit un petit verre sur la terrasse avec Richard et ensuite départ pour les frères capucins pour le repas de midi. Pour le weekend on devait apporter un plat sucré et salé. Les frères capucins habitent dans le même quartier que les sœurs. Il y avait déjà beaucoup de monde chez les frères. Anne-Claire était contente de nous voir. Dans le jardin il y avait la famille d’Anne Claire, les capucins, les amis d’Anne-Claire de sa fraternité qu’on connaissait déjà car ils avaient mangé chez moi il y a un an et bien sur Richard  Adeline Rémy Marie Bernadette et moi des amis de longue date. Le repas pouvait commencer : Tout était préparé sur plusieurs tables repas du samedi 26 mai. Salades composées, quiches, vin, chips, petites saucisses et merguez..On fit connaissance avec tout le monde et discussion photo 1. On débarrassa les tables et après on installa le dessert (tartes, gâteaux, compotes de la maman d’Anne-Claire). L’après midi passa très vite et peu de temps avant 17 heures il a fallu partir à la confirmation d’Anne-Claire. Les capucins habitent un quartier où il y a la mosquée de Lyon IMAG1337. Départ avec le métro. Sur le tableau d’affichage du quai on nous informait qu’il y avait perturbation sur let trafic  suite à un incendie entre tel et tel endroit. La confirmation avait lie à l’église de Vaize. Il a donc fallu s’arrêter à tel ou tel endroit ressortir du métro traverser la Saône et le Rhône à pied et reprendre le métro dans Vieux Lyon direction l’Eglise de Vaize. On a mis plus d’une heure pour arriver à l’église. Nous sommes donc arrivés vers 18h05 et la cérémonie venait de commencer. On était installé vers les portes on entendait pas grand-chose  de la célébration à cause des micros et aussi du bruit venant de l’extérieur de l’église IMAG1343. Notre amie Anne claire pour sa confirmation avait pris comme marraine sœur Marie-Bernadette. Anne-Claire lut la première lecture IMAG1344. Pendant la célébration il était interdit de prendre des photos. Monseigneur Barbarin fit l’homélie sur la confirmation qui dura un peu longtemps. Puis ce fut le temps de la confirmation. Pendant deux jours l’évêché de Lyon  fait cette cérémonie avec plus de 200 personnes. La confirmation se passait comme cela : Monseigneur Barbarin et deux autres appelaient chaque confirmé et il se mettait au bout du banc. Ensuite chaque confirmé avec son parrain de confirmation se déplaçait passait au fond pour rejoindre l’allée centrale et il était confirmé ensuite. Ensuite c’était le temps de l’Eucharistie. Pour l’Eucharistie ceux installés au fond ne se déplaçaient pas l’Archevêque Barbarin apporta la communion. Pendant la célébration des amis d’Anne Claire la famille Bulabois d’Arbois sont est arrivée à l’église. La cérémonie se termina vers 20h30. Discussion à l’extérieur avant de reprendre le métro IMAG1346  IMAG1347.

Comme à l’aller toujours perturbation il a fallu ressortir à la station Vieux Lyon. Marche à pied dans le vieux Lyon la nuit IMAG1351 IMAG1355  IMAG1357. Ensuite tramway depuis Perrache jusqu’à la maison des capucins. Petit encas, reste du midi. Richard et moi on dormait chez les sœurs franciscaines, coucher vers 23h30. Il faisait chaud dans notre chambre et il y eut un orage pendant la nuit.

 

Journée du Dimanche 26 Mai 2012

 

Lever vers 8h30. Marie Bernadette Richard et moi on retourna chez les capucins vers 9h30. Départ ensuite en voiture direction les sœurs franciscaines de Lorette qui habitent dans la maison de Pauline Jaricot juste en dessous de la basilique de Fourrière. Anne-Claire avait apporté tout le nécessaire du repas dans sa voiture. Les sœurs franciscaines nous ont accueillis  à bras ouvert. J’étais heureux de revoir sœur Brigitte qui était une amie de Marcel Daval. On se remémora les moments qu’on a passés ensemble et aussi avec Marcel. Les affaires ensuite ont été déballées installées sur des plateaux chez les sœurs franciscaines et installation des tables et des chaises sous le cloître et vers 12H30 la plupart des gens invités sont arrivés repas-du-dimanche-27-mai.jpg. Repas et vers 15 Heures on a eu droit à la visite de la maison de Pauline Jaricot « Maison de Lorette »IMAG1380.jpg. Visite commentée par une sœur franciscaine  Cécile.

Historique de la vie de Pauline Jaricot

 

Pauline Jaricot est née en 1799 dans une famille de commerçants plieurs et vendeurs de soie. Elle est la 7ème et dernière enfant de sa famille. Pauline était coquette et aussi très pieuse. Elle prie beaucoup la Vierge Marie. Dans son quartier elle côtoie le meilleur et le pire, élégance et misère en même temps. Pauline sait qu’elle plait et elle participe à des réceptions bourgeoises. Mais à la mort de sa mère Pauline reprend sa vie normale mais une cassure s’est opérée chez elle. Elle trouve sa vie triste et monotone. Un dimanche de carême Pauline a 17ans et suite à un sermon sur les illusions de la vanité elle décide de tourner radicalement la page de son passé devant sa famille réunie. Elle choisit délibérément de s’habiller comme les pauvres. Pauline alors recrute parmi les ouvrières de son quartier des filles de son âge partageant son idéal et sa piété, elles s’appellent les réparatrices du cœur de Jésus méconnu et méprisé, elle veut aider avec elles ceux qui souffrent et elle donne tout, linge argent. Elle se sent portée vers l’amour des pauvres, elle est enthousiasmée de créer sa propre congrégation.

En 1818 Pauline et ses sœurs quêtent dans l’usine de son beau-frère le sou hebdomadaire donné pour les ouvrières généreuses en faveur de la propagation de la foi. Dès le départ elle structure son œuvre en imaginant associer beaucoup de personnes dans son sillage en faveur des missions. Le clergé n’y croit pas  mais son frère prêtre aux missions étrangères l’encourage à continuer cette œuvre de Dieu. En 1822 des hommes reprennent l’association pour porter la lumière de la foi en Amérique et en Asie. Pauline prend soin de sa famille et des pauvres des malades des œuvres de charité. Elle va leur apprendre vraiment ce que le mot solidarité veut dire.

En 1826 Pauline a 27 ans elle va mettre en place le Rosaire Vivant. Elle associe 15 personnes priant chaque jour un des mystères en union de prière avec les autres. Elle demande aux 15 personnes d'en trouver chacune cinq autres. Le rosaire vivant se développe partout à l’étranger (Europe, Amérique, Canada, Amérique du Sud, Afrique).

En 1832 Pauline achète sur la colline de Fourvière une maison qu'elle appelle "Lorette" pour en faire le siège du Rosaire Vivant. Elle s'y installe avec les Filles de Marie, jeunes filles laïques consacrées pour lesquelles elle a rédigé une règle et qui l'aident dans cette mission.. . Les évêques de France recommandent le Rosaire Vivant comme essentiel dans chaque diocèse. En 1834 le Rosaire Vivant compte plus d’un million d’adhérents. Cette même année est marquée est mqrquée à Lyon par des émeutes sanglantes suite à la révolte des canut (ouvriers de la soie).

L'année suivante Pauline, tombée gravement malade, parvient à se rendre à Rome ou elle est logée chez les religieuses du sacré ceour. Le pape Grégoire XVI vient lui même la visiter : elle est au plus mal. Peu après, elle revient faire constater au pape sa guérison (miraculeuse) lors d'un pélérinage à Mugnano auprès des reliques de Sainte Philomène.

En 1842 le curé d'Ars envoie à Lorette Maria Dubouis beaucoup plus jeune que Pauline pour lui apprendre à aimer d'avantage Jésus et Marie.

En 1844 un certain Gustave Perre qui se disait maitre forgeron fait miroiter à Pauline l'intérêt d'acheter ds terrains ferrifières à Ristrel dans le sud de la france pour un établri un complexe idéal. C’est hélas une escroquerie et Pauline  va être obligé de rembourser la dette pendant plus de 10 ans. Elle va se battre aussi contre la commission de Fourvière qui voulait racheter sa maison à bas prix. . En 1856 Pauline Jaricot rédige une sorte de testament « mon seul trésor est la croix, je répugne beaucoup à la souffrance mais j’accepte volontiers ce calice, je vous recommande ceux envers qui je pourrais mourir insolvable ».

Le 9 Janvier 1862  Pauline Jaricot meurt. Ses funérailles se font dans la discrétion  avec surtout  des amis pauvres ainsi que des ouvrières de la soie. Elle est enterrée dans un cimetière de Lyon et ce n'est qu'en 1881 qu'elle est réhabilitée grâce à une biographie écrite par son amie Julia Maurin.

En 1935 sa dépouille est transférée à l'église Saint Nizier et en 1963 elle est déclarée vulnérable.

Le 9 janvier 2012 pour commémorer le 150ème anniversaire de sa mort, a été ouverte une année jubilaire Pauline Jaricot. 

 

La visite débuta donc vers 15 heures avec la vue magnifique sur Lyon IMAG1365.jpg

IMAG1366.jpg  IMAG1367.jpg, L’oratoire ou Pauline venait prier avec ses sœurs

IMAG1370.jpg; Le passage entre Fourvière et la route montant à la colline avec sa roseraie

IMAG1375.jpgIMAG1376.jpg ; La chapelle Saint Philomène où le cardinal Billé  de Lyon a dit sa dernière messe en 2002 juste quelque jours avant sa mort  IMAG1377.jpget nous visitons l’intérieur avec de nombreuses statues de vierges de différents pays IMAG1388.jpg IMAG1389.jpg

IMAG1390.jpg IMAG1391.jpg  IMAG1394.jpg  IMAG1396.jpg  IMAG1397.jpg  IMAG1398.jpg. la chambre de Pauline Jaricot  IMAG1401.jpg. Notre guide expliqua très bien la vie de Paulien Jaricot. En fin d’après Midi vers 17 heures la plupart des gens sont partis. Adeline Rémy moi la famille Bulabois et leurs amis nos sommes montés à Fourvière IMAG1406.jpg et visite du site Gallo-Romain  IMAG1407.jpg  IMAG1408.jpg  IMAG1409.jpg  IMAG1411.jpg  IMAG1413.jpg. Il était alors 19 heures. Départ de Lyon avec Adeline et Rémy. Retour  à Chamole vers 21 heures.

 

Conclusion

 

Weekend Formidable à Lyon lors de la confirmation d’Anne-Claire :Confirmation le samedi 26 Mai à 18h00 ; Repas chez les capucins dans la journée du 26 Mai où on fit connaissance de la famille d’Anne Claire et de ses amis. Repas le dimanche chez les sœurs franciscaines de la maison Lorette de Pauline Jaricot avec sœur Brigitte amie de Marcel Daval et visite formidable de la maison. Weekend à marquer d’une pierre blanche.

 

    

 

 

 

Repost 0
22 mai 2012 2 22 /05 /mai /2012 16:35

Comme vous le savez notre ami Lulu est parti en pèlerinage à Bethléem depuis le 25 Mars pour son départ à la retraite avec l’âne Isidore. Lulu a donc laissé à son association Floriane les affaires du campement sa voiture et aussi les ânes. Tout cela aujourd’hui est la propriété de l’association. L’association Floriane aujourd’hui a plusieurs membres d’administration dont Amélie présidente son ami Christophe et Adrien le trésorier. Donc la première marche de l’année avait lieu le 1er Mai dans le pays de Salins les Bains. Le rendez vous était fixé au rayon de soleil à 11 heures. Christophe Julien sont arrivés avec les deux ânes Lolita et Rameau IMAG1239.jpg  IMAG1240.jpg. Départ de la ballade vers 11h15. Nous prenons donc le chemin de la plaine et nous continuons notre route  à travers champs IMAG1213.jpg.A 11h45 nous nous trouvons à la ferme de tout vent IMAG1215.jpg et nous arrivons vers midi quarante à Saizenay chez André et Paulette Marguet pour le piquenique dans la grange comme l’année dernière. Vers 14H30 après avoir pris une photo du groupe nous redémarrons direction Géraise. La première partie est difficile car énorme montée, il fallait pousser la charrette  traînée derrière l’âne. Et après  cet effort nous arrivons dans la forêt et nous nous arrêtons pour souffler. Peu de temps après nous empruntons un chemin dans la forêt pour rejoindre le village de Clucy. Après le bois le sentier continue vers des champs où paissent déjà des génisses et des vaches et quelques kilomètres après nous arrivons à la belle petite chapelle de Clucy IMAG1242.jpg. On décide donc à cet endroit de faire le goûter. Après installation des bancs c’était le moment du goûter avec les gâteaux préparés par les femmes  qui sont venues à cette marche et le café était offert par l’homme habitant à côté de la chapelle. Vers 17H15 il fallait repartir. On laissa la charrette  sur place, Christophe et Amélie la récupérant après la marche. On reprit un petit sentier pas très large pour arriver au rayon de soleil vers 18h15. Les ânes ensuite furent emmenés donc à leur pré route de la plaine et Julien fit le tour du pré pour vérifier l’état de la clôture pour pas que les ânes s’échappent. Discussion entre nous et départ à plus de 19h30.

 

Conclusion

Première ballade aux pas des ânes de l’association Floriane de l’année. Beaucoup d’amis étaient venus dont les membres de l’association Floriane (Amélie Christophe Adrien et leur famille) Nicolas la famille Dussouillez, Elisabeth Converset sœur de Lulu, Daniel Marie Thérèse et Robert Goni. Nous remercions aussi Paulette et André Marguet  de nous accueillir dans leur grange pour le piquenique. Quelle chance pour la ballade il faisait beau. Vivement l’année prochaine et merci à l’association Floriane de nous organiser de belles ballades aux pas des ânes.

Repost 0
Published by Babman - dans divers
commenter cet article
10 mai 2012 4 10 /05 /mai /2012 09:21

Jeudi 26 Avril

Je démarrais donc de Chamole vers 18h30 pour rejoindre Vaudrey retrouver Adeline. Départ de Vaudrey vers 19h00, on devait récupérer Briitte, Marie Jo Raymond chez Marie Jo. Départ ensuite pour le Mont Roland. Ce jeudi soir c’était le premier temps avec la messe de début présidée par l’Evêque du jura Vincent Jordy. La cérémonie débuta à l’extérieur  par le mot d’accueil du père Boisson régisseur du mont Roland IMAG1167.jpg.

Ensuite rentrée dans le sanctuaire. La messe commença. Il n’y avait pas de changement pour les lectures et l’Evangile c’était ceux de la journée. L’homélie était faite par l’évêque du jura Vincent Jordy. Puis vint le temps de l’Eucharistie et la phase finale. Pendant la messe de très beaux chants gitans furent chantés. La messe ne dura qu’ne heure 15 et ensuite on retourna chez Marie Jo. Elle nous avait invité à boire le café. Après le café je suis rentré avec Adeline à Vaudrey et je suis rentré chez moi après.

Samedi 28 Avril

Retour chez Zabeth vers midi. J’avais apporté mon gâteau d’anniversaire et je l’ai emmené de suite dans un frigo des restos du cœur. Vers 14H30 Brigitte nous a rejoint mais il manquait Raymond. On passe chez lui et Raymond n’est pas là. Alors départ pour Foucherans récupérer Michel  mais Michel n’est pas là non plus. Alors départ pour le Mont Roland. Au Mont Roland coup de téléphone de Michel il fallait le récupérer mais il était trop tard, la cérémonie de confirmation allait commencer. A 15h10 débuta la cérémonie de confirmation , elle était présidée par le prêtre de Dole Raymond Mermet IMAG1169.jpg. Après les lectures, l’Evangile et l’homélie de Raymond sur la confirmation, vient le temps de la cérémonie. Le prêtre demanda aux futurs confirmés de s’avancer devant l’autelIMAG1172.jpg, il bénit  l’huile sainte et dit la bénédictionIMAG1175.jpg. Ensuite Raymond  mit sur le front de chaque confirmé l’huile sainte  qui est le symbole chrétien de la confirmation.

IMAG1176.jpg  IMAG1177.jpg  IMAG1178.jpg  IMAG1179.jpg.

 

Les prières universelles  étaient lues par des enfants gitans. Ensuite vint le temps de l’Eucharistie. Le prêtre Raymond fit le signe du partage du pain et du vin. IMAG1184.jpg  IMAG1185.jpg. La communion fut d’abord donnée aux quatre confirmés IMAG1186.jpg.

et ensuite à l’assemblée. Fin de la messe vers 16h15.

Conclusion : Très belle cérémonie de confirmation

Avec Brigitte ensuite tour à Cora et ensuite chez Michel. Repas chez Zabeth. Retour au Mont Roland à 20h30.  C’était la soirée mariale. La soirée débuta à 21h00. Toutes les personnes présentes avec leurs cierges firent le tour du Mont Roland en disant des dizaines de chapelet. Il y avait aussi des chants religieux gitans mais aussi des intentions de prière. Vers 22h15 la soirée toucha à sa fin et on discuta un peu avec Florent un ami franciscain.

Dimanche 29 Avril

Avec Zabeth on s’est levé de bonne heure pour préparer le piquenique. Il fallait finir la salade de riz et préparer toutes les affaires. Départ à 9h45. Avec Brigitte et Raymond je récupérais Michel à Foucherans et nous sommes arrivés à 10h25 pour la bénédiction des caravanes. Je décidais de faire une vidéo. La bénédiction a était faite par Monseigneur Dalloz et le prêtre Boisson du Mont Roland. Ensuite départ du terrain direction le sanctuaire. A 11h15 commençait la messe. La messe s’est terminée vers 12h30. C’était le moment de notre piquenique. Beaucoup d’amis de la JOC étaient là (Brigitte, Zabeth, Yannick, Jérôme Corine Céline Raymond Gérald Fabrice et Michel) et on avait invité d’autres amis (Florent Joël et Carole). Piquenique composé de jambon d’une salade de riz de fromage et de mon gâteau d’anniversaire IMAG1198.jpg. Dans l’après midi on fit une ballade autour du Mont Roland et nous avons dit des intentions de prière vers la vierge du Mont Roland  IMAG1201.jpg.

et ensuite on est allé boire le café vers nos amis gitans et rendu visite à des personnes vivant en caravane. Et vers 16H30 on levait le camp au moment où Florent partait à Lyon. Zabeth et moi on ramena nos amis chez eux. Discussion chez Zabeth et retour Chamole vers 20h00.

Conclusion

Comme chaque année, l’équipe JOC participe au pèlerinage gitan. D’abord par une animation aux pas des ânes  mais elle n’a pas eu lieu cette année et pour ceux qui veulent on proposait de participer  aux différentes cérémonies. Des amis comme Brigitte Raymond Michel l’accompagnèrent et on participa aux célébrations du Jeudi soir, du samedi après midi et soir et à la messe finale le dimanche. J’étais heureux de retrouver mes autres amis pour le piquenique pour manger mon gâteau d’anniversaire. Le pèlerinage gitan pour moi représente un moment inoubliable dans ma vie de chrétien, on participe aux différentes cérémonies  et on est en lien avec les gens du voyage pour ces quatre jours et Dieu est parmi nous. Vivement l’année prochaine !

 

Repost 0
19 avril 2012 4 19 /04 /avril /2012 18:54

Dans la semaine du 19 au 25 Mars je m’étais dit que je n’irais pas à la marche de départ du pèlerinage de Lulu à Bethléem. Après réflexion je me suis résigné à y aller. Le samedi 24 Mars après être allé à la projection du film « Joseph l’insoumis » et à un débat je partais donc à Dampierre vers 20 heures.  Sur place des amis étaient déjà là avec Lulu. Je mangeais ave eux. Ensuite la plupart des amis sont partis se coucher vers 22 heures car il fallait se lever de bonne heure le lendemain, la marche débutant vers 7 heures. Je dormais donc avec Lulu et Jean Marie vers le pressoir. Le lendemain lever à 6 heures. A 7 heures au lever du soleil il y avait déjà beaucoup de monde IMAG1071.jpg. Lulu fidèle à lui-même dit bonjour à chaque personne. Vers 7H30 une femme lut un poème pour Lulu et lulu la remercia IMAG1075.jpg. Vers 7h45 Jano et Béa nous présente la banderole de leur mariage en compagnie de Lulu où est écrit « L’essentiel pour les yeux est invisible mais on ne voit bien qu’avec le cœur ». Cette parole vient du livre « Le petit prince de l’écrivain Antoine de Saint Exupéry IMAG1077.jpg. A 8h00 on n’était as encore parti, c’était les préparatifs du départ : Lulu mit la couverture sur l’âne ensuite le collier le licol le bât. Il attacha les sangles au bât qui longent le long du ventre d’Isidore et pour finir attacher les sacs contenant les affaires de Lulu de chaque coté du bât. Tout cela s’appelle le harnachement de l’âne. IMAG1079.jpg  IMAG1080.jpg IMAG1081.jpg. Et enfin vers 8h30 la ballade commença  IMAG1082.jpg  IMAG1086.jpg. Beaucoup de gens ont suivi au début. Lulu pour son pèlerinage emprunte la véloroute où il risque de ne pas trop rencontrer de voiture car c’est une petite route qui longe la vallée du Doubs, du Rhin et du  Danube. La marche débuta donc  à la source de Dampierre IMAG1088.jpg. A château neuf  il ne restait qu’environ 30 personnes avec Lulu IMAG1089.jpg.A 9h45 Pause casse croûte. Vers 10H30 le petit groupe s’arrête et nous admirons Saint Vit au fond IMAG1093.jpg .Notre marche longe donc la vallée du Doubs entre Dole et Besançon et ça nous arrive de rencontrer des joggers des marcheurs et de beaux ponts métalliques IMAG1097.jpg .Vers Midi on n’est pas loin de la commune d’Osselle (25) IMAG1098.jpg . Vers 12h15 nous arrivons au camping et c’est là qu’on s’arrêtera pour piqueniquer. Pendant la pause déjeuner, on fit connaissance avec les amis connaissant Lulu des photos de groupe ont été prises et Bénédicte Nadette Moi et bien d’autres chantèrent la chanson de lulu créé par moi qui s’intitule « la vase à Lulu ». Avant de partir Lulu remercia les gérants du camping. La marche début à plus de 14h30 et c’est moi qui conduisit l’âne. A 15h50 nous nous arrêtons pour souffler un peu vers l’écluse E57et nous discutons avec une gentille grand-mère IMAG1102.jpg IMAG1103.jpg IMAG1104.jpg. Le long du Doubs de beaux paysages mais aussi de belles usines

IMAG1105.jpg IMAG1106.jpg. Nous ne sommes pas loin du village de Boussières. Il reste environ une heure de marche pour arriver. La dernière partie grimpe un peu avant d’arriver dans le village de Thoraise. La marche se termine à l’église de Thoraise. La plupart des gens avaient garé leur voiture sur le parking. Zabeth nous a rejoints là avec ma voiture qu’elle avait gardé toute la journée. Elle était accompagnée de Madame Justin la maman de Fabrice qui est en équipe JOC avec moi. Je finis la ballade avec Lulu et quelques amis jusqu’à Montferrand le Château. A mont ferrand tout le monde se dit au revoir et nous repartons. Je reviens à Dole avec Zabeth madame Justin Sophie et son mari Paulin. De retour à Dole je discute de la journée avec Zabeth et je reviens ensuite à Chamole vers 20 heures.

 

Conclusion

 

Lulu avait commencé son pèlerinage depuis le vendredi. Il était parti de Salins avait dormi le premier soir à Port Lesney et le deuxième soir à Dampierre. La véritable première marche commençait dans son village natal Dampierre et se terminait à Montferrand le château. Ce jour là beaucoup de monde s’était déplacé pour le voir partir et un groupe de 30 personnes l’avait suivi pour sa première marche jusqu’à Montferrand le Château. Le pèlerinage de Lulu a donc commencé . Il emprente la véloroute il va suivre la vallée du Doubs, du Rhin et du Danube mais il n’ira pas jusqu’à la mer noire. Il doit ensuite traverser la Turquie et il espère arriver à Bethléem le 25 décembre jour de la naissance du Christ Jésus. A lulu nous lui souhaitons un bon pèlerinage et nous espérons le revoir bientôt. Nous suivons avec intérêt son parcours, nous sommes informés régulièrement de celui-ci sur le blog Lulu en camp volant et on peut s’inscrire dans le groupe Facebook « Voyage de Lucien Converset à Bethléem. A bientôt Lulu.

Marche-du-25-Mars-Dampierre-Montferrand-le-Chateau.jpg

Repost 0
3 avril 2012 2 03 /04 /avril /2012 16:33

Mon ami lulu avec qui je participais très souvent à des animations style jus de pomme, ballade aux pas des ânes va avoir 75 ans le 27 Mars. Lulu est prêtre à Salins les bains dans le jura et c’est l’âge de partir à la retraite et Lulu a décidé de partir en voyage avec l’âne Isidore à Bethléem le 25 Mars. La paroisse de Salins avait décidé d’organiser une fête pour son départ à la retraite et c’était le weekend  du 17 et 18 Mars.

Samedi 17 Mars

La veille déjà j’avais préparé mon sac pour partir le lendemain matin aider pour la fête. Donc le samedi 17 Mars j’arrivais à la salle des communes vers 9 heures. Les hommes et amis de Lulu avait répondu présent pour installer les tables et les bancs dans cette très belle salle ouverte au public depuis environ un an. J’arrivais, les hommes avaient commencé d’installer les tables et les bancs IMAG1047.jpg. Vers 10 heures tout était installé IMAG1052.jpg. Monsieur Pellegrini installa les beaux tableaux de la sœur de Lulu Elisabeth IMAG1048.jpg  IMAG1049.jpg  IMAG1050.jpg  IMAG1051.jpg  IMAG1053.jpg.Et moi avec Bernadette on installa des belles photos d’animation que Lulu avait organisées. Vers 11H30 je partais donc voir si je trouvais Lulu, il était à la cure. Il partait avec Jean Baptiste manger chez des voisins. Donc j’avais rendez-vous chez Karine petit restaurant non loin de la cure. Sur place je retrouvais Béatrice et Jano. Repas ensemble avec une entrée, plat de résistance, fromage et dessert. Vers 13H45 mes deux amis repartaient au rayon de soleil pendant que moi j’allais donner un coup de main pour l’épluchage des légumes au foyer. J’arrivais vers 14 Heures mais il fallait attendre car l’épluchage commençait à 14h30.  A 14h40 débutait donc l’épluchage des légumes avec les femmes de salins et aussi les gens du foyer IMAG1054.jpg  IMAG1055.jpg. 

 

Lavage des légumes. En début d’après midi j’apprenais une mauvaise nouvelle : Zabeth devait récupérer Fabrice et Michel au concours de boule à Mont sous Vaudrey avec sa voiture et elle n’aviat pas récupéré sa voiture au garage. Donc on avait décidé qu’elle ne viendrait pas et qu’il fallait que je récupère Fabrice et Michel à Mont Sous Vaudrey. A 15h30 je démarrais donc de Salins direction Mont sous Vaudrey. Arrivé à Mont sous Vaudrey coup de téléphone d’Adeline, ils étaient à Salins et ils aidaient pour faire la soupe à la salle des communes. Donc à 16 heures je récupère Fabrice et Michel mais dans l’organisation tout a été changé au dernier moment. Je ramenais donc Fabrice et Michel à la salle des communes et je retrouve Adeline et les amis de la JOC Brigitte Raymond Yannick et Anthony et je redémarrais à Dole vers 17h20 pour récupérer d’autres amis de la JOC. A Dole je récupérais Céline Cédric, Jérôme et Corine. Retour à Salins vers 19H20 à la salle des communes. La fête était déjà commencée. Dans cette énorme salle plus de 800 personnes.

Sur le podium il y avait le moment de l’hommage par les hommes politiques de la région et on décora lulu de son dévouement pour la ville de Salins les Bains DSCF0001.jpg. Le repas était composé d’une soupe de légumes, de fromage de parts de gâteaux et d’un café. Au fur et à mesure de la soirée sur le podium grâce à Jean Baptiste tus ceux qui avaient organisé sont passés les uns après les autres. Il y a eu d’abord le groupe de catéchisme de Thésy avec Véronique qui nt rendu hommage à Lulu. Le groupe « Accrochant » avec Nathalie chantait à tout moment pendant la soirée DSCF0005.jpg il y a eu aussi  un jeune qui a joué de la guitare électrique et Maité qui chantait magnifiquement bien. A 21h15 C’était au tour de la JOC : Brigitte lut le texte préparé par le groupe JOC ACO ; A mon tour je lisais mon texte personnel pour rendre hommage aussi à Lulu et pour conclure avec mes mis de la JOC on chanta une chanson aimée de Lulu « la valse des créatures » et j’avais écrit de nouveaux couplets en lien avec lulu. Lulu était ému d’entendre cela et mon texte a aussi été& aimé par des gens. Moi pendant la fête aussi, j’ai donné un coup de main au service. J’ai pu donner avec une autre personne de la soupe et du fromage. Après la prestation de la JOC la chorale de Salins les Bains s’est mise à chanter de magnifiques chants DSCF0006-copie-1.jpg. La soirée se continuait avec le groupe « Accrochant » et plusieurs témoignages. Jean Baptiste fidèle à lui nous a même chanté du Brel et du Brassens  en compagnie du groupe Accrochant DSCF0009.jpg.

Il commençait à se faire tard et on commença à ranger les tables et les bancs. Et vers 23H45 la fête était pratiquement terminée. Mes amis de la JOC et de la Frat avec Adeline montèrent à pied au rayon de soleil et moi je montais avec d’autres avec ma voiture. C’était le moment de dormir au rayon de soleil. Beaucoup de personnes ont dormi là. Je dormais au rez de chaussée à côté de Corine et Jérôme.

Dimanche 18 Mars

Je me levais de bonne heure pour préparer le petit déjeuner. Il fallait faire chauffer l’eau et le lait vers la cuisinière de Lulu et j’étais accompagné de B »a et Jano. Le petit déjeuner débuta vers 8h30. Pendant la nuit on a eu froid et ce matin il pleuvait. Après le petit déjeuner rangement et départ pour la messe vers 10h30. A 10H50 il y avait beaucoup de monde à l’église Saint Maurice DSCF0014.jpg. La célébration de 11 heures débuta par le corps de chasse DSCF0019.jpg. Rien n’avait été modifié pendant la célébration. Il y eut le temps de la Parole avec la belle homélie de Lulu DSCF0026.jpg. , le temps de l’Eucharistie et Lulu distribua la communion en compagnie de son ami le diacre Jean Marc Balicot  DSCF0028.jpg  DSCF0030.jpg. Et la cérémonie se termina vers midi et demi. Ensuite il y avait le verre de l’amitié mais ne n’ai pu y participer. Je remontais donc à pied au Rayon de soleil avec d’autres. Ensuite c’était le piquenique tiré du sac. Comme il y avait beaucoup de monde tout le monde s’installa dans les différentes salles. Les personnes nous offraient ce qu’il restait de la soupe. Discussion avec les gens et bonne humeur pendant tout l’après midi. Adeline et les amis sont repartis vers 16 heures. Et ceux qui étaient avec moi étaient pressés de repartir et nous avons démarré du rayon de soleil vers 16h45. Nous sommes arrivés à Dole vers 17h30. Je laissais les amis chez eux et je passais chez Zabeth et on a discuté de la journée. . Je repassais ensuite chez Adeline déposer le panneau confectionné par toutes les équipes JOC PPH IMAG1057.jpg.Discussion sur l’avenir et retour Chamole vers 20 heures.

                                                                       Conclusion

La fête pour le départ de Lulu a été vraiment une réussite. Très belle organisation et plus de 800 personnes avaient répondu présents le samedi soir. Fête très réussie et très variés parles différents groupes sur le podium..et merci aussi qui ont donné un coup de main au service et au rangement de la salle. La semaine prochaine Lulu quittera son jura avec l’âne Isidore le 25 mars  à partir de son village natal Dampierre. Un autre article sera publié sur mon blog de cette journée. Merci Lulu pour tout ce que tu nous as apporté.

 

Repost 0
11 février 2012 6 11 /02 /février /2012 11:04

Malgré le froid je décidais pour le premier samedi du mois de février d’aller au cercle de silence de Dole. Donc départ de Chamole vers 9h15 et je me gare non loin du théâtre et j’arrive au cercle de silence à 10 heures. Il faisait un froid glacial avec des températures négatives. D’habitude le cercle de silence reste immobile pendant une heure et là surprise le cercle de silence était devenu mobile. En effet chaque participant avec Monsieur Charbonnier responsable ACAT Dole et Monsieur Millot ont voulu que ce cercle se mette en mouvement pour montrer la route que chaque  personne en situation irrégulière fait pour retrouver un pays des droits de l’homme comme la France. Le cercle de silence se fait le premier samedi de chaque mois à la place du 8 mai à Dole. Nous luttons contre les centres de rétention administrative et nous voulons que chaque personne qui fuit son pays soit accueillie dans notre beau pays. Ce mois ci cependant il y avait toujours autant de monde c'est-à-dire une soixantaine de personne. Au début il n’y avait pas beaucoup de monde mais au fur et à mesure les gens se sont installés dans le cercle. A 11 heures Monsieur Charbonnier donna les dernières nouvelles : Un autre cercle de silence va naître à Champagnole. Ensuite après un tour en ville je suis rentré chez moi à Chamole.

Repost 0