Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 décembre 2010 3 08 /12 /décembre /2010 16:47

Depuis quelque temps on savait que frère Marcel était gravement malade. Il se trouvait à l’hôpital militaire Desgenettes de Lyon. A parti du 24 Novembre une chaine de solidarité s’était créée sur internet par les amis de Marcel. J’ai donc reçu les nouvelles par internet. J’ai téléphoné à la fraternité franciscaine le Week End du 27 et 28 Novembre pour avoir des nouvelles. Florent m’a dit que Frère Marcel était alimenté par de la nourriture artificielle et qu’il était branché, un tuyau l’aidait pour respirer. Marcel avait beaucoup de morphine. Il dormait beaucoup il était dans un demi-coma. A partir du lundi je recevais des mails pour accompagner Marcel pour son dernier passage. Pour moi, c’était impossible qu’il parte.

Le mardi 30 Novembre je travaillais à Dole. Le soir avec Zabeth on avait notre réunion JOC avec nos amis handicapés. On leur dit que Frère Marcel était au plus mal et tous ensemble on signa quelques photos  et on les envoya avec un petit mot à la fraternité franciscaine de Villeurbanne. En rentrant de réunion Zabeth voit que la fraternité franciscaine avait essayé d’appeler. On leur passe un coup de fil et on apprend que Frère Marcel est décédé ce soir à 19 Heures. Zabeth et moi étions très émus que Marcel soit parti si vite. Son calvaire était enfin terminé. Il va pouvoir rejoindre son véritable père dans la paix.

Dès le lendemain je contactais beaucoup de personnes pour essayer  d’aller ensemble à l’enterrement de Frère Marcel le vendredi 3 décembre. Deux amis de Frère Marcel du jura partaient donc en train de Dole. Je décidais de partir avec eux et le jeudi après midi  j’achetais mes billets pour partir à Lyon le lendemain.

Le vendredi je partais tôt de Chamole vers 8 heures. Le train partait à 9H38 de Dole. Je retrouvais donc mes amis à la gare. Il faisait très mauvais, il neigeait. Le TER partit à l’heure. En gare de Dijon le TER avait dix minutes de retard. On démarra à plus de 10h30. Arrêt à Beaune, Chagny, Chalon sur Saône, Tournus, Macon, Belleville sur Saône, Villefranche sur Saône, St Germain au mont d’Or et arrivée à Lyon vers 12H35 à la gare Part Dieu. On commença à acheter un sandwich et boisson pour déjeuner. On prit le TRAM 3 depuis part Dieu. Et là je reconnais Marie et sa maman deux amis de Marcel venues de la région parisienne. Nous sommes arrivés à 13h45 à l’église de la nativité de Villeurbanne. Peu de monde à cause du temps froid. Des mais mais surtout la famille franciscaine Bourgogne Franche Comté avait fait le déplacement mais aussi les sœurs franciscaines de Lyon. Les funérailles ont commencé à l’heure c'est-à-dire à 14 Heures. Le cortège s’avance avec la croix porté par Florent les frères franciscains et enfin le cercueil porté par des amis de Marcel. Au début de la célébration le Psaume 22 entonné par Albert de la paroisse.

Pendant la célébration c’est Albert qui entonnera les chants et Pascal l’accompagnera à la guitare. Après le Kyrié, c’est le psaume 114 « J’aime le Seigneur car il entend… »Le prêtre qui dit la messe est un frère franciscain José Kohler. Pas de lecture  et c’est la proclamation de l’Evangile avec le chant « Alléluia Alléluia Alléluia (2fois). Proclamez que le Seigneur est bon, éternel est son Amour . Que le dise la maison d’Israël, éternel est son amour ». Ensuite le texte d’Evangile fut « Les disciples d’Emmaüs » Ce texte d’Evangile correspond bien à Marcle qui l’aimait beaucoup. L’homélie était faite par le provincial des frères mineurs.

Les prières Universelles ont été lues par des amis de Marcel. Ensuite vint le temps de l’Eucharistie. Partage du pain et du vin par le célébrant. Le chant de l’agneau de Dieu était « Agneau de Dieu libérateur, O prend pitié de nous (2fois). Le corps du christ est donné ensuite aux personnes venues à la célébration.

La cérémonie se poursuit avec des interventions d’amis de Marcel.

L’adieu se composait ainsi : En premier un chant « tu nous guideras aux sentiers de vie tu nous ouvriras ta maison Seigneur » avec les couplets 1 et 2. Ensuite le célébrant mis l’encens sur le cercueil de Marcel et les personnes présentes sont venues jeter l’eau bénite sur le cercueil. Sœur Brigitte grande amie de Marcel a lu un texte. Ensuite Pascal joua un morceau de guitare.

La fin de la cérémonie se termina par la sortie du cortège (croix, les frères franciscains, et le cercueil). Départ pour le cimetière. Le cercueil est emmené par les pompes funèbres. Comme il avait beaucoup neigé il était difficile d’aller au cimetière avec le bus. Florent est parti au cimetière pendant que les autres frères franciscains  sont restés à Villeurbanne pour accueillir les invités dans leur maison.

Après la cérémonie tout le monde se dirigea vers la fraternité Franciscaine. Nous sommes accueillis à bras ouvert.. Les frères nous offrent du jus de fruit, du Kir, des gâteaux secs, des gâteaux d’apéritif. Nous faisons connaissance avec les amis de marcel. Les 3 personnes du Jura repartent vers 16h30 et nous nous dirigeons vers la gare Part Dieu par le Tram . Nous arrivons à Part Dieu et là nous retrouvons les personnes de la famille franciscaine venus de Besançon et Strasbourg. Enormément de monde dans cette gare à cause des perturbations. Il y avait beaucoup neigé et pratiquement tous les trains avaient du retard entre 20 minutes et 2h. Les amis de Strasbourg devaient partir vers 17h10 et nous 17h22 et nous sommes partis à plus de 18 heures. Cohue dans la gare au moment du départ. A ce moment là j’ai perdu mes amis jurassiens. Dans le train au début on était serré comme des sardines mais après quelque temps ca allait mieux. Le train avait beaucoup de retard donc avant d’arriver à Dijon les contrôleurs sont passés et ont demandé qui avait des correspondances. Et la SNCF nous informa par micro que nous aurions des correspondances  donc à Dijon. Arrivée à Dijon à 20h2o, nous sommes repartis à 20h50 avec un TGV. J’arrivais à Dole à 21H20.J’ai attendu un peu pour voir si mes amis étaient là mais personne. Le lendemain je leur téléphone ils m’expliquent qu’ils sont rentrés plus tard.

Ensuite je passe chez Zabeth je raconte ma journée je discute avec elle et je repars de Dole vers 22H30. Le chemin entre Dole et Chamole était correct sans plus car il avait neigé l’après midi et j’arrivais à Chamole vers 23h15.

 

Conclusion

 

Le vendredi 3 Décembre était une journée difficile, une journée de recueillement et de tristesse. Le temps n’était pas très beau en région Rhône-Alpes avec les intempéries de neige. Frère Marcel malade depuis quelque temps s’en est allé rejoindre le père (Dieu) qu’il aimait tant. La JOC n’oubliera pas tout ce qu’il nous a enseigné. Les textes d’Evangile Marcel nous les racontait comme uns simple histoire comme St François savait le faire. Une cérémonie simple comme Marcel l’aurait voulu. Il va nous manquer c’est sûr. Nous sommes tristes de son départ mais on sait Marcel que tu es heureux aujourd’hui vers ton père. Merci Marcel.

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Babman - dans JOC
commenter cet article

commentaires