Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 septembre 2009 3 09 /09 /septembre /2009 15:23

Le festival jazz à Frontenay a été créé grâce à la collaboration de deux personnes fans de musique Dominique Petitot et Jean Claude Pacaud. Ils organisaient déjà des concerts lors de fêtes diverses avec leur propre groupe et ils décidaient de  faire quelque chose  pour attirer plus de monde. C’est dans cette perspective qu’est né le festival. La première édition avait lieu fin Août 2007. Il n’y avait qu’une soirée et le parrain était un jazzman américain vivant à Paris et produit par Blang Music : Tom McClung. Tom a été aussi le parrain de la percée du vin jaune 2009 qui avait lieu  à Frontenay/Passenans. Le responsable de Blang Music n’est autre que le fils ainé de Dominique Petitot : Nicolas. Lors de la première édition on avait déjà passé une excellente soirée grâce à la diversité du jazz joué. La deuxième édition qui s'est déroulée le Week End du 21 22 Aout tenait donc toutes ses promesses. Chaque fois que j’allais voir mes amis la famille Petitot le sujet de discussion était évidement le festival. Mes amis participaient énormément  à cet évènement : Réunion mais aussi conception de panneaux publicitaires installés un peu partout dans le jura.

 

Le vendredi 21 Août commençait le festival. En fin de journée vers 18h00 je me préparais à partir pour ne pas manquer le début des concerts. Arrivé à Frontenay les voitures étaient garées en épis dans un champ. On pouvait acheter les billets à l’avance à l’office de tourisme de Voiteur. C’est ce que j’ai fait. L’entrée par jour était à 22 euros mais on pouvait acheter le pass pour les 2 jours au prix de 40 euros j’avais donc mon pass.

La scène se trouvait devant le château et comme il avait plu un immense chapiteau avait été monté juste après la scène sur la pelouse. Je m’installais donc proche des techniciens du son et de la lumière. Je voyais très bien.

Le festival devait commencer vers 19H00 ce fut le cas à 5 minutes près.

 

Au début un duo : Louis HUYBRECHTS et Jérôme BROYER 

Répertoire Jazz : Morceau « Clair de Lune » Morceau de Stevie Wonder « She’s love me ».. Jazz avec guitare c’est vif sympa. Grande complicité entre les guitaristes. J’ai beaucoup aimé.

 

19h55 : deuxième groupe : Cactus  Bluesy Band : L e groupe du conservatoire de Lons le Saunier accueillait Jean Jacques Marsot accordéoniste. Les instruments : saxophones, accordéon, clavier, guitares, batterie et trombone. Ils ont joué des standards jazz qui bougent énormément. Un jazz rythmé comme je l’aime j’ai beaucoup apprécié 

Vers 20H50 Parole de la présidente du comité d’animation de Frontenay Nathalie PRUDENT. Elle remercia toutes les personnes qui se sont investies bénévolement pour ce festival

A 21H05 C’était au tour de Tigyst Harmon avec ses musiciens. Tigyst est une jeune chanteuse afro américaine elle habite Paris où elle enseigne le chant. Et là ca changeait ce n’était pas uniquement de la musique mais du chant. Elle a chanté ses propres compositions jazz. Sa voix superbe va très loin dans les basses et dans les aigus. Présence extraordinaire sur scène. Sa voix, ses gestes témoignent d’une grande artiste jazz. J’ai adoré. C’était vraiment formidable

Vers 22H15  c’était un groupe venant de Paris : Aka Unit Quintet. Propres compositions originales du plus swing ou plus rythmé. Jazz allant vers le groove. Les instruments piano, saxo, guitare électrique, basse et batterie. Composition au rythme de chaque instrument. C’était super. J’ai beaucoup apprécié 

A tout moment on pouvait  se désaltérer grâce à la buvette installée au fond du parc ou se restaurer. Le menu était une assiette franc-comtoise  composée de salade comté et saucisse Morteau et en dessert de la salade de fruits.

23H20 Nouveau  groupe : le "Lyon Latino Jazz Group".Ils  ont joué des standards jazz (Duke Ellington…) j’écoute avec plaisir les standards. Formi formidable

A minuit 30 c’était la dernière partie. ZAZ est enfin arrivée sur scène. Zaz a déjà eu une récompense à Paris cet Hiver à l’Olympia et ensuite elle est partie en tournée en Asie (Russie et Japon) . On la surnomme « La voix de Montmartre ». A cette heure là les gens commençaient à être fatigués et dès son entrée elle a véritablement invité le public à participer à la fête lequel a dit oui. Zaz a une voix magnifique. Sa vivacité sa spontanéité font merveille. Elle a chanté des standards de Gainsbourg comme la javanaise version Jazzy des standards de Piaf.. mais aussi ses propres compositions avec des paroles vraies touchantes comme j’aime. Zaz a une présence extraordinaire sur scène. A la fin de son récital le public était ravi enthousiasmé. Elle a été très applaudie et elle est revenue chanter car le public en redemandait. C’était vraiment du bonheur pour les passionnés de jazz. ZAZ Quel Talent !
   

Le premier soir est terminé il est 1H30. Pendant la soirée j’ai pu dialoguer avec beaucoup de gens j’ai pu voir mes amis. Ensuite tour en boite et je me suis couché très tôt le matin. J’étais content de ma première soirée. Vivement ce soir.


La deuxième soirée c’était le 22 Août, il faisait meilleur que la veille. Le premier groupe débute vers 19H25 au lieu de 19H00. Il s’appelait  Faycal Salhi Quintet Les instruments : Clarinette, saxophone, contrebasse, violoncelle, batterie-percussion et Oud . Faycal Salhi joue du Oud ce qui donne un timbre particulier. Le répertoire de ce jazz de type oriental comprenait leurs propres compositions. Morceau « vent du sud » Morcau « Ayat » chanson du film « maison jaune » de Amor Akkar, ce morceau là j’ai adoré. J’ai adoré ce jazz oriental. Cela nous transporte dans la musique du monde entier. Formi Formidable.
 

 Ensuite vers 20H40 c’était au tour de Tom McClung. A la première édition du festival il était seul et là aujourd’hui il est accompagné de 3 musiciens  Peter GIRON, John BETSCH et José PALMER. Je ne connaissais pas Tom dans ce registre. Le quartet a surtout joué du Blues. Compositions originales de Tom (la petite hirondelle…) Très belle performance de chaque instrument c’est ce que j’ai aimé.

       

Après un moment d’entracte où on pouvait se désaltérer à la buvette ou se restaurer avec le menu proposé le nouveau groupe débuta vers 22H05 : Christophe PANZANI « Pasta Project » il était accompagné de 4 musiciens Vincent, Pierre, Bruno et Antoine. Les instruments : saxo, accordéon, guitare, double basse et drums. C’étaient leurs propres compositions. J’ai trouvé ça surprenant  de très belles mélodies mais je n’ai pas du tout apprécié. Dommage.


Vers 23H15 Nouveau groupe composé d’un pianiste et d’un trompettiste : le duo Angelino Falzione. Grande complicité entre les deux, c’était très lyrique on se serait cru au théâtre ou a l’opéra, c’est ce que j’ai apprécié le plus. 

 

A Minuit et demi  c’est le dernier groupe : Loïc Pontieux Quintet. Après le jazz pas toujours rythmé pendant une partie de la soirée on retrouve enfin du jazz puissant très rythmé comme je l’aime. Et là ca déménage c’est musclé. Le répertoire était leurs propres compositions (Trinidad, Vallerina, Rialto, voyage d’une plume…) Enorme performance de la batterie du saxo et du piano. J’ai vraiment adoré. Formi Formidable Fin vers  1H40

  

Et après pour clôturer le festival on a eu droit à du jazz chanté par ZAZ et TIGYST et beaucoup d’artistes ont rejoint la scène pour chanter et Jean claude Pacaud  dit le mot de la fin pour remercier tous les artistes et nous qui étions venus.

     

Ensuite j’ai aidé à ranger chaises  avec des bénévoles j’ai aidé Nicolas et j’ai pu discuter avec les musiciens. Nicolas m’a invité à me joindre à eux à la maison. On a fait l’after du festival c'est-à-dire la Troisième mi-temps dans la cave de la maison de mes amis. Les musiciens ont joué du jazz on appréciait d’écouter la musique  devant un bol de soupe à l’oignon ou un petit alcool. Le jazz était auusi chanté par Zaz et Tygist et j’ai encore discuté avec les musiciens et mes amis. J’ai beaucoup aimé la relation entre nous tous et je suis rentré chez moi au petit matin.

  

 

 

CONCLUSION

 

Le festival jazz à Frontenay a tenu toutes ses promesses. Deux soirées inoubliables avec 5 ou 6 groupes par soirée. Du jazz du blues mais aussi chanté. Très bonne organisation pour les responsables et les bénévoles je leur tire mon chapeau. Ce festival ne pourrait pas  exister sans les principaux responsables que sont Monsieur Jean Claude Pacaud, Dominique Petitot et Nicolas Petitot. Nicolas Petitot a fait un travail remarquable pour faire venir de grands artistes de la scène jazz de France. Une organisation sans faille Frontenay avec son festival pourrait devenir l’un des plus grands festivals de Franche Comté. Le festival 2009 était de grande qualité. Même que ce n’est pas mon type de musique préféré je commence à apprécier le jazz et l’art existe encore à l’intérieur de chaque être humain. Vivement la troisième édition dans 2 ans.










Partager cet article

Repost 0
Published by Babman - dans musique
commenter cet article

commentaires